FAQ pour les producteurs

Qu’est-ce que le programme AQCMD?

Le programme AQCMD est un programme à la ferme qui vous aide à élaborer des procédures de salubrité alimentaire souples et efficaces dans votre exploitation agricole. Le programme AQCMD se base sur les sept principes fondamentaux du modèle HACCP (Hazard Analysis Critical Control Points, ou «Analyse des risques et maîtrise des points critiques», en français), reconnu dans le monde entier. Le programme AQCMD est administré par le Conseil canadien du porc et ses représentants provinciaux.

Pourquoi s’impliquer?

Les éleveurs de porcs canadiens produisent l’une des meilleures viandes de porc au monde. Nous avons la réputation de produire une viande de porc salubre et de grande qualité et nous voulons maintenir cette réputation.

Le Canada exporte du porc dans plus de 80 pays. Les consommateurs d’aujourd’hui, qu’ils soient du Canada ou de nos marchés d’exportation, veulent l’assurance que l’industrie fait de son mieux pour produire de la viande de porc de grande qualité. Pouvoir donner cette assurance aux consommateurs, c’est ce qui nous aide à garder l’accès à ces marchés. Et le programme AQCMD nous aide justement à donner cette assurance.

Comment le programme AQCMD maximise-t-il la salubrité alimentaire?

Le programme comprend un ensemble de «pratiques optimales», basées sur les normes HACCP, qui réduisent ou éliminent les risques potentiels en matière de salubrité à la ferme pour le produit final, c’est-à-dire la viande de porc. Les risques en question peuvent provenir de vos intrants, comme les aliments et les animaux de remplacement, ou de vos procédés de production, notamment l’administration des médicaments. Ces risques se classent en trois catégories : les risques physiques (par exemple, les aiguilles de seringue cassées), les risques chimiques (p. ex. les résidus de médicaments) et les risques biologiques (p. ex. les salmonelles). En suivant les procédures recommandées, vous pouvez réduire ou éliminer de tels risques potentiels dans votre exploitation.

Que faut-il faire?

Pour vous impliquer dans le programme AQCMD, veuillez prendre contact avec votre agence provinciale responsable de l’application du programme (voir la liste) et demandez un exemplaire de la plus récente version du Manuel du producteur du programme AQCMD. Le Manuel décrit les bonnes pratiques de production qui favorisent la production d’aliments sains et salubres. Ce document définit également ce qu’on appelle les «points de contrôle critiques». Ceux-ci désignent des étapes ou des manipulations effectuées à votre ferme qui méritent une attention spéciale.

Quand vous connaîtrez bien votre Manuel, remplissez le Cahier d’évaluation de la qualité à la ferme. En répondant aux questions de ce cahier, vous adapterez le programme à votre propre entreprise agricole. Dans ce cahier, on vous demandera de décrire comment vous effectuez vos diverses opérations à la ferme; on vous demandera aussi de tenir certains registres.

Quand vous jugerez que votre Cahier d’évaluation décrit bien votre entreprise et que vous aurez tenu vos registres pendant au moins trois mois, vous serez prêt à faire valider votre ferme.

Qu’est-ce que la validation?

La validation est le terme utilisé par le programme AQCMD pour désigner le processus d’examen par lequel on évalue si votre ferme répond ou non aux exigences du programme AQCMD. La validation consiste en la visite, à votre ferme, d’un valideur, qui passe en revue votre Cahier d’évaluation et vos registres, et qui inspecte vos installations.

Qu’est-ce que la validation implique?

Comme nous l’avons dit, une fois que vous aurez rempli votre Cahier d’évaluation de la qualité à la ferme, vous pourrez demander de faire valider votre entreprise. Pour ce faire, vous prendrez rendez-vous avec un valideur reconnu par le programme pour qu’il vienne inspecter votre ferme. Lors de la première visite, le valideur passera en revue votre Cahier d’évaluation de la qualité à la ferme et s’assurera que les réponses aux questions sur fond gris sont appropriées. Le valideur vérifiera aussi l’exactitude de vos registres. Il ou elle visitera également la ferme pour vérifier si les protocoles décrits fonctionnent et s’ils sont efficaces. Le valideur remplira le Rapport de validation AQCMD, sur laquelle il notera les observations relatives à l’entreprise. Le Rapport permet d’indiquer les aspects de la ferme qui nécessitent des améliorations. En effet, certaines améliorations devront probablement être apportées, puis vérifiées avant d’aller plus loin dans le processus. D’autres pourront être effectuées à votre discrétion et vérifiées lors d’une visite subséquente de validation. Le valideur jugera alors si votre exploitation agricole répond aux exigences du programme.

Le valideur vous demandera de signer, au bas du Rapport de validation AQCMD, une déclaration indiquant que vous continuerez à respecter les normes du programme. Une fois complétée, le Rapport sera ensuite envoyée pour révision finale à l’agence provinciale responsable du programme, qui décidera si la ferme recevra ou non l’accréditation en vertu de celui-ci.

Qui sont les valideurs de l’AQCMD?

Les valideurs du programme AQCMD sont des personnes ayant suivi le cours de formation des valideurs, donné spécialement par l’AQCMD, et qui ont réussi l’examen portant sur ce cours, soumis à l’échelle nationale. À l’heure actuelle, la grande majorité des valideurs de l’AQCMD sont des vétérinaires. Votre agence provinciale responsable de l’AQCMD peut vous remettre la liste des valideurs autorisés.

Quelles sont les exigences du programme?

Les exigences du programme AQCMD sont définies dans le Cahier d’évaluation de la qualité à la ferme. Dans ce cahier, les questions ombrées (sur fond gris) sont considérées des exigences «essentielles» du programme. Bien sûr, on évaluera aussi les réponses aux questions non écrites sur fond gris. Toutefois, ces dernières, bien qu’importantes, ne seront pas des facteurs décisifs à la validation de votre ferme.

Quels registres dois-je tenir?

Vous devrez remplir le Cahier d’évaluation de la qualité à la ferme, ainsi que les registres suivants : le Relevé des traitements des porcs en partance, le formulaire des Rations utilisées à la ferme, le Dossier de mélange d’aliments et de séquençage, le Régime pharmacothérapeutique à la ferme (programme d’utilisation des médicaments et des vaccins) et le Registre des traitements d’un animal ou d’un enclos (pour tous les porcs post-sevrage). On trouvera un exemplaire de chacun de ces registres dans les documents du programme remis au producteur.

Combien cela coûtera-t-il

L’administration du programme AQCMD est financée par le biais de prélevés perçus auprès des producteurs. Les provinces peuvent faire payer les frais d’inscription au programme et les documents fournis. Les frais de validation sont à la charge des producteurs.

Qu’est-ce que l’accréditation par l’ACIA?

Le gouvernement fédéral du Canada, par le biais de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), élabore actuellement un mécanisme de surveillance des programmes de salubrité alimentaire à la ferme. Ce mécanisme comprend deux étapes. La première étape, déjà fonctionnelle, examine le contenu du programme en question. À cette fin, une équipe d’experts en salubrité alimentaire des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux se réunit pour passer en revue le modèle HACCP sur lequel se base le programme sous examen. Pour s’assurer que les risques de problèmes de salubrité alimentaire sont bien identifiés et bien abordés dans le modèle HACCP utilisé, cette équipe examine les documents du programme remis aux producteurs.

La seconde étape du mécanisme de surveillance de l’ACIA est en cours d’élaboration. Elle visera à examiner l’efficacité de l’application des programmes à la ferme.

Comment s’inscrit-on à l’AQCMD et où obtient-on plus d’information?

Vous pouvez demander à vous inscrire au programme AQCMD en communiquant avec votre agence provinciale responsable de l’application de l’AQCMD (voir la liste). On vous demandera alors vos coordonnées et certains renseignements relatifs à votre production.